fourgon-amenage-thellier-campingcar

Le fourgon aménagé est devenu très tendance. On distingue trois catégories de fourgons en fonction de leur longueur, chacune d’entre elles apportant son lot d’avantages et d’inconvénients.

Le fourgon de moins de 5,50 m

On parle ici d’un camping car ultracompact. Avec ce fourgon, on choisit la maniabilité et la facilité de stationnement. Ce format mini permet en effet de circuler partout sans s’inquiéter. Bien évidemment, avec un tel camping car occasion ou neuf, il faut faire des concessions. A moins de 5,50 m, certains même affichant une longueur inférieure à 5 m, l’espace disponible à l’intérieur est plus réduit. Pour autant, on y trouve l’essentiel avec des couchages (le Sidney de chez Hymercar a réussi le pari fou de proposer 4 couchages sur 4,96 m), le coin cuisine, l’espace repas et la salle d’eau. On choisit ce camping car pour sa maniabilité et sa discrétion, on regrette simplement le petit réfrigérateur et un salon très petit.

Le fourgon de 5,50 à 5,99 m

On commence à avoir plus de place et on découvre un choix un peu plus important en matière de couchage (certains fourgons proposent jusqu’à 5 couchages) mais aussi d’aménagements, notamment au niveau du cabinet de toilette. Un plus lorsque l’on souhaite partir longtemps à l’aventure. Ce fourgon offre un parfait compromis entre la taille et le confort. On apprécie sa maniabilité et sa variété d’aménagements même si l’on peut regretter son espace un peu réduit pour partir à 4.

Le fourgon de 6,36 m

Cette fois, on pousse les murs pour trouver un espace plus important et un meilleur confort. On quitte le petit camping car pour retrouver un cabinet de toilette modulable ou une douche centrale. L’habitabilité est meilleure, le moteur est plus puissant avec ses 130 ch, même si l’on perd, bien évidemment, en maniabilité. Les plus grands atouts restent ses couchages parfaitement dimensionnés, son réfrigérateur plus grand et la possibilité d’évoluer à 4.